Parents De Mike Brant

Parents De Mike Brant

Parents De Mike Brant / Mike Brant, dont le nom de naissance était Moshe Michael Brand et la date de décès était le 25 avril 1975, était un chanteur et compositeur israélien qui a connu le succès en France. Il est né le 1er février 1947 en hébreu et est décédé le 25 avril 1975. La chanson « Laisse-moi t’aimer » (qui se traduit par « Let Me Love You ») fut son succès commercial le plus réussi.

Advertisements

Après avoir atteint l’apogée de sa réussite professionnelle, Brant s’est suicidé en sautant par la fenêtre d’un appartement à Paris. Sa gamme vocale s’étendait du baryton au ténor aigu, et il possédait également un fausset exceptionnellement puissant et très aigu.

Les parents juifs de Mike Brant étaient originaires de Pologne. Bronia Rosenberg, sa mère, était l’une des rares personnes à sortir indemne des horreurs du camp de concentration d’Auschwitz. La famille de sa mère était originaire de Bigoraj et son père, Fishel Brand, était un soldat de la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Sa femme avait 20 ans de plus que son mari. Après la guerre, ses parents se sont mariés et, peu de temps après, ils ont déposé une demande d’immigration en Palestine mandataire. Cependant, les autorités britanniques ont d’abord refusé de les laisser faire.

Advertisements

Ils ont été détenus dans un camp de détention britannique pour immigrants juifs illégaux à Famagouste, à Chypre, après avoir tenté de naviguer vers la Palestine mandataire à bord d’un navire Aliyah Bet, qui a été saisi par les Britanniques. Ils ont ensuite été transférés en Palestine mandataire. Le 1er février 1947, Mike est né sur l’île de Chypre. Après avoir été incluse dans un quota britannique d’immigration juive, la famille finit par se rendre en Palestine mandataire en septembre 1947, soit huit mois avant qu’Israël n’atteigne son indépendance.

Parents De Mike Brant

Il était une fois les parents de Mike Brant, un jeune homme bien connu dans toute la ville pour ses capacités extraordinaires et sa compassion. Les parents de Mike Brant ont élu domicile dans une banlieue tranquille, nichée entre une forêt épaisse et un joli lac. John et Sarah Brant, les parents de Mike, ont été les piliers de force et d’amour qui ont contribué à propulser leur fils au sommet dans son domaine.

Le kibboutz Gvat était leur premier lieu de résidence, mais ils ont rapidement déménagé à Haïfa, où Mike a passé son enfance. Son jeune frère Zvi est né la même année, en 1950. Mike Brant n’a commencé à communiquer verbalement qu’à l’âge de six ans. Il avait une profonde passion pour le chant depuis qu’il était jeune et rêvait souvent de réussir en tant que chanteur. Ses premières expériences musicales comprenaient la fréquentation d’une synagogue, où il fut initié à la musique à travers des prières et des chants religieux.

Ce fut l’une de ses premières expériences musicales. Lorsqu’il était plus jeune, il se vantait auprès de sa famille et de ses amis que lorsqu’il serait grand, il serait “une star… ou un clochard !” À l’âge de 11 ans, il est devenu le seul homme de la chorale de son école, à laquelle il avait été le seul à se joindre. Il ne s’est pas bien intégré à l’école, alors à l’âge de 13 ans, il a déménagé au kibboutz Gesher en tant que pensionnaire. Là, il a étudié et travaillé dans l’agriculture pendant deux ans avant de retourner dans la maison familiale à Haïfa, affirmant que la vie au kibboutz ne lui convenait pas.

Il a dit qu’il n’aimait pas la vie au kibboutz. Après cela, il s’est essayé à un certain nombre d’autres métiers à temps partiel, dont celui d’agent de sécurité au Musée de l’immigration clandestine et de la marine. En plus de cela, il a fréquenté le Théâtre de Haïfa pour ses cours de théâtre.

Mike Brant, également connu sous le nom de Moshé Michael Brand (hébreu : ), était un artiste pop israélien qui a connu le succès en France après s’y être installé. Il est né le 1er février 1947 et est décédé le 25 avril 1975. La chanson « Laisse-moi t’aimer » (« Laisse-moi t’aimer ») fut son single le plus réussi commercialement. Après avoir atteint l’apogée de sa réussite professionnelle, Brant a sauté vers la mort depuis la fenêtre de son appartement parisien.

Les deux parents de Mike Brant sont nés et ont grandi en Pologne. Bronia Rosenberg, sa mère, était l’une des rares personnes à sortir indemne des horreurs du camp de concentration d’Auschwitz. La famille de sa mère était originaire de Bigoraj et son père, Fishel Brand, était un soldat de la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Sa femme avait 20 ans de plus que son mari.

Après la guerre, ses parents se sont mariés et, peu de temps après, ils ont déposé une demande d’immigration en Palestine mandataire. Cependant, l’autorisation de le faire leur a d’abord été refusée. Ils ont été appréhendés alors qu’ils tentaient de naviguer vers la Palestine mandataire à bord d’un navire Aliyah Bet et ont été envoyés à Famagouste, située sur l’île de Chypre, pour être détenus dans un camp de détention britannique pour immigrants juifs illégaux. Le 1er février 1947, Mike est né à l’hôpital militaire britannique de Nicosie, situé à Chypre.

Après avoir été incluse dans un quota d’immigration juive en Israël avec la création de la nouvelle nation en 1948, la famille a quitté son domicile aux États-Unis et s’est rendue en Palestine en septembre 1947. Une fois arrivée à Haïfa, elle s’est installée dans un kibboutz en Galilée. région d’Israël. Mike Brant n’a commencé à parler qu’à l’âge de six ans et il a très vite informé sa famille et ses amis que lorsqu’il serait grand, il serait soit “une star… soit un clochard !” À l’âge de 11 ans, il devient membre de la chorale de l’école.

Advertisements

Moshe Brand est devenu le chanteur du groupe de son frère “The Chocolates”.

Parents De Mike Brant

quand il avait 17 ans et a rejoint le groupe. Le groupe s’est produit pour la première fois à Haïfa et à Tel Aviv, en Israël, dans des discothèques et des hôtels, après avoir débuté sa carrière dans des fêtes et des cafés de ces villes. Même si sa langue maternelle était l’hébreu, Brant chantait en anglais et en français. En 1965, il décida de s’appeler Mike au lieu de Moshe parce qu’il estimait que cela avait un ton plus universel. C’est Yonatan Karmon, un imprésario israélien, qui l’a trouvé et l’a inscrit à une tournée qui l’a emmené à travers les États-Unis et l’Afrique du Sud. Cette tournée a duré presque une année entière.

En mai 1969, Brant se produit au club Baccara situé au sein de l’hôtel Hilton de la capitale iranienne, Téhéran. La jeune chanteuse française Sylvie Vartan, qui se produisait également, fut interloquée par son talent et l’encouragea à venir à Paris. Le 9 juillet 1969 est le jour où Brant est arrivé. Il lui a fallu 10 jours pour retrouver Vartan, mais une fois qu’elle l’a fait, elle a pu le mettre en contact avec le producteur Jean Renard, qui a fait de Johnny Hallyday une célébrité.

Suivant les conseils de Renard, il change son nom de famille de Brand à Brant et enregistre son single le plus réussi, intitulé “Laisse-moi t’aimer” (qui se traduit par “Let Me Love You”). En janvier 1970, la chanson fut interprétée au festival de musique Midem, où elle fut très bien accueillie. En seulement deux semaines, “Laisse-moi t’aimer” a pu se vendre à 50 000 exemplaires.

A la fin de la guerre, les parents de Mike BRANT se sont mariés puis ont tenté d’immigrer en Palestine mandataire. Cependant, ils ont été arrêtés par les Britanniques et envoyés dans un camp de réception à Famagouste, situé à Chypre. Mike BRANT est né dans ce même camp lorsqu’il était bébé. À la toute fin septembre 1947, la famille BRAND réussit à atteindre Israël et à s’installer à Haïfa. Une fois sur place, ils travaillèrent dans l’agriculture dans un kibboutz situé dans la région de Galilée en Israël. Mike BRANT n’a commencé à parler qu’à l’âge de 4 ans et il a annoncé très jeune à sa famille et à ses amis que “Plus tard, je serai une star… ou un clochard !”

À l’âge de 11 ans, Mike BRANT devient membre de la chorale de son école. À l’âge de 17 ans, Mike BRANT s’est imposé comme un artiste à succès en se produisant dans de grands hôtels israéliens en tant que leader de son groupe LES CHOCOLATE’S. Mike BRANT est un artiste qui s’adresse à des clients étrangers. Tom JONES, Elvis PRESLEY, Frank SINATRA, Aretha FRANKLIN ou encore The PLATTERS font partie de ses chanteurs américains préférés, et ils sont connus pour leurs chansons populaires.

Mike BRANT rejoint la célèbre compagnie du grand music-hall d’Israël Lakat KARMON en tant que chanteur à l’âge de 20 ans, quelque temps après la mort de son père. Au cours de son mandat au sein de la troupe, qui a duré deux ans, il est devenu connu en Afrique, en Australie et aux États-Unis pour ses interprétations de pièces du folklore israélien.

Après cela, Mike BRANT obtient un emploi dans une boîte de nuit appelée “Le Baccara” à Téhéran, en Iran. Sylvie VARTAN et CARLOS le voient travailler là-bas, et ils décident de l’inviter en France malgré le fait qu’il ne parle pas français et parle à peine l’anglais.

À partir de 1969, la carrière de Mike BRANT commence à prendre une tournure significative et positive. Après son arrivée à Paris, le chanteur se produit dans le club Bistingo, rendu possible par CARLOS. CARLOS le met également en relation avec Jean RENARD, l’un des auteurs-compositeurs de Sylvie VARTAN et Johnny HALLYDAY, qui s’empresse de lui écrire et lui dit : “Laisse-moi t’aimer”. CARLOS lui présente également Johnny HALLYDAY. Pendant ces deux mois, Mike BRANT sera en studio pour travailler sur la mélodie et réviser phonétiquement les paroles pour qu’elles soient en hébreu. Grâce à ses efforts, la chanson s’est hissée assez rapidement au sommet des charts. Le premier tube à succès sorti par Mike BRANT se vendra à plus d’un million d’exemplaires.

Une version condensée de l’histoire de la vie de Mike Brant. Lui (Moshe) Michael Brand, souvent connu sous le nom de Mike Brant, est né à Famagouste, à Chypre, le 1er février 1947, et est décédé à Paris, en France, le 25 avril 1975. Dans les années 1970, il s’est imposé comme un éminent figure importante de la scène musicale européenne en tant que chanteur et compositeur israélien. Ses chansons « Laisse-moi t’aimer », « Qui saura » et « Dis-lui » ont joué un rôle particulièrement déterminant dans son ascension vers la gloire et le succès. Cependant, il a du mal à faire face à sa popularité, ce qui le plonge de plus en plus profondément dans un état de désespoir.

Mike Brant n’a commencé à parler qu’à l’âge de 5 ans, même si sa mère, Bronia Rosenberg, était une survivante du camp d’extermination d’Auschwitz et son père, Fichel Brand, était un résistant polonais. Il s’intéresse très immédiatement au chant et rejoint ainsi une chorale. À l’âge de 13 ans, il décide d’arrêter l’école. À l’âge de 15 ans, il devient membre du groupe Chocolates, dirigé par son jeune frère Zvi, accordéoniste. Ils ont obtenu un succès remarquable grâce à la voix de Mike Brant, notamment auprès des plus jeunes.

Leave a Comment