Mere Diego El Glaoui

Mere Diego El Glaoui / Thami El Glaoui fut pacha de Marrakech de 1912 à 1956. Son nom en arabe est et il est né en 1879 et décédé le 23 janvier 1956. El Glaoui fait référence à sa chefferie de la tribu Glaoua (Glawa) des Berbères du sud. Maroc, centré dans la Kasbah de Telouet dans le Haut Atlas et à Marrakech.

Advertisements

Son nom de famille était el Mezouari, qui vient d’un titre accordé à un ancêtre par Ismail Ibn Sharif en 1700. Son nom de famille est dérivé de ce titre. El Glaoui a pris le contrôle du Glaoua après la mort de son frère aîné, Si el-Madani, et en tant qu’allié du protectorat français au Maroc, il a comploté avec eux pour destituer le sultan Mohammed V du pouvoir.

Mere Diego El Glaoui

El-Glaoui a annoncé qu’il acceptait la restauration de Mohammed V ainsi que l’indépendance du Maroc le 25 octobre 1955.

Advertisements

En 1879, Thami est né dans la famille Imezouaren. Sa famille faisait partie de la tribu des Ait Telouet, qui était un clan du Glaoua du Sud. Sa famille est originaire de la tribu Fatwaka et est originaire d’un lieu nommé Tigemmi n’Imezouaren, situé à proximité de la rivière Tassaout. Son père était le caïd de Telouet, Mohammed ben Hammou, également connu sous le nom de Tibibit, et sa mère était une esclave noire nommée Zouhra Oum El Khar. Si Mohammed décède le 4 août 1886 et son fils aîné, Si Mhamed, lui succède à la tête de la tribu. Si Mhamed est également décédé la même année que son père.

Après le décès de Si Mhammed, son frère Si Madani monta sur le trône et nomma son frère T’hami au poste de khalifat, ou assistant.

Lorsque le sultan Moulay Hassan et ses soldats rentraient chez eux après une mission de collecte d’impôts à l’automne 1893, ils traversaient les montagnes du Haut Atlas lorsqu’ils se retrouvèrent pris au piège dans une tempête de neige. Ils furent sauvés par Si Madani, et le sultan, reconnaissant pour l’aide de Si Madani, lui accorda des qaidats allant du Tafilalt au Sous. En outre, il a doté l’arsenal du Glaoua d’un canon Krupp fonctionnel de 77 mm, qui était à l’époque la seule arme de ce type au Maroc qui n’appartenait pas à l’armée impériale. Cette arme était utilisée par l’armée du Glaoua afin de soumettre les chefs de guerre adversaires.

Au cours de l’année 1902, Madani, T’hami et la force Glaoua combattirent aux côtés de l’armée impériale dirigée par Moulay Abdelaziz contre le prétendant Bou Hamara. Le prétendant a réussi à mettre en déroute les soldats fidèles au sultan. Madani a été présentée comme la méchante dans ce scénario, et elle a été forcée d’endurer des mois d’humiliation publique devant le tribunal avant d’être autorisée à rentrer chez elle.

Après cela, il s’est mis au travail pour faire tomber Moulay Abdelaziz en travaillant agressivement contre lui. Cela fut accompli en 1907 avec l’intronisation d’Abdelhafid comme roi du Maroc. En signe de gratitude envers les Glaoua, Abdelhafid les a récompensés en nommant Si Madani comme son Grand Vizir et T’hami comme le Pacha de Marrakech.

En raison du régime corrompu de Moulay Abdelaziz et Moulay Hafid, le Maroc a fait faillite, ce qui a déclenché des émeutes, qui ont incité les Français à intervenir militairement afin de sauvegarder leurs ressortissants et leurs intérêts financiers. À mesure que la situation devenait plus grave, il devint nécessaire d’identifier un bouc émissaire, et le Glaoua fut une fois de plus choisi comme bouc émissaire. En 1911, Moulay Hafid a démis de leurs fonctions tous les membres de la famille Glaoua après avoir accusé Madani d’avoir caché l’argent des impôts impayés.

Les Français se sont vu accorder une autorité étendue sur le sultan, ses pachas et ses caïds à la suite du traité de Fès, que le sultan a été contraint de signer en 1912. Plus tard la même année, l’imposteur El Hiba a envahi Marrakech avec son armée. et demanda que le nouveau pacha, Driss Mennou (qui avait succédé à T’hami), abandonne tous les chrétiens étrangers comme captifs.

Advertisements

Il l’a fait alors qu’il était en ville avec son armée. Ces personnes avaient cherché refuge auprès de l’ancien pacha, T’hami, qui avait tenté de les faire quitter la région dans le passé, mais sans succès. T’hami rendit les captifs, à l’exception d’un sergent qu’il avait caché et pourvu d’une ligne de contact avec les forces françaises qui arrivaient. Les soldats d’El Hiba furent dispersés par les Français et Driss Mennou donna l’ordre à ses troupes de soumettre les gardes d’El Hiba et de libérer les captifs de la captivité.

Ces individus se sont ensuite rendus chez T’hami pour récupérer leurs affaires, et les troupes françaises les y ont découverts dans des circonstances qui ont donné l’impression que T’hami était le seul à les avoir sauvés. T’hami a été immédiatement réintégré dans son ancien rôle de Pacha sur-le-champ. Lorsque T’hami a vu que les Français étaient la seule puissance capable de faire le travail, il a décidé de s’associer à eux.

À l’âge de cinq ans, il fait ses débuts en tant qu’acteur dans la série télévisée Poly, créée par sa mère. Il a ensuite répété son rôle dans plusieurs

Les suites s’étalent sur neuf saisons jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de quatorze ans. Une autre série, Belle et Sébastien, a été doublée en anglais et s’est avérée populaire pendant les vacances scolaires au Royaume-Uni. Plus tard dans sa vie, il poursuit une carrière d’acteur tout en expérimentant la réalisation.

Après plus d’une décennie d’absence, il fait ses débuts à la télévision respectivement en 2005 et 2006 dans les émissions 12-14 et Pour le plaisir de France 3. Lors de ces comparutions, il a révélé qu’il réside désormais dans les environs de Dax, dans les Landes, collectionne les vieilles automobiles et exploite un café musical.

Miss France 2016 était absolument magnifique dans une superbe robe bleu nuit ornée de perles. Elle était le complément parfait de son cavalier Diego, qui portait un costume du même ton. La photo du baiser passionné du couple a été partagée sur plusieurs sites de réseaux sociaux, et les deux ont toujours été très amoureux l’un de l’autre. Apothéose de cette journée, les invités de la cérémonie ont pu assister en début de soirée à un magnifique feu d’artifice pour commémorer le mariage de Laurence avec son mari. L’exposition a eu lieu en l’honneur de cette journée.

Mere Diego El Glaoui

Pour vous rafraîchir la mémoire, Iris Mittenaere Druart est la fille d’Yves Mittenaere et Laurence Druart. La séparation de ses parents s’est produite alors qu’elle n’avait que trois ans ; elle a un frère nommé Baptiste et une sœur nommée Cassandre. Depuis que la vie de sa mère a été bouleversée par son père, elle a maintenant une fille nommée Manon, tandis que la vie de sa mère a été bouleversée par quelqu’un qu’elle appelle « Monsieur R », qu’elle a récemment épousé. Une famille aimante et mixte, désormais soudée pour toujours !

En fait, l’influenceur vu sur la photo a une apparence plus ventrue que ce qui lui est typique. Il n’a pas fallu longtemps pour que certains internautes commencent à répandre l’idée qu’Iris Mittenaere attend un enfant… “Non, je n’ai tout simplement pas rentré mon ventre”, a été la réponse générale.

Comme c’est le cas pour tout ce qui touche au sexe, mais sans doute encore plus ici, le registre de l’argot est extraordinairement riche pour désigner les testicules. C’est qu’on peut aussi bien évoquer “les balloches” que “les ballutrines”, “les boules”, “les boules”, “les boules”, “les glaouis”, “les cloches”, “les…

Leave a Comment